Jeudi 19 mai 2022 :

Gerberoy et l'abbatiale Saint Germer de Fly

 

    « Le bonheur appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Ce fut notre cas en cette journée de sortie culturelle et patrimoniale. A l'aller, peu d'embouteillages ce qui permit à Martin de nous faire une halte prolongée avant d'arriver à l'heure à Gerberoy, ensuite des visites guidées très intéressantes, une météo fraîche puis chaude l'après-midi, le tout sans pluie, une dégustation fromagère arrosée de cidre avant de repartir … avec, malheureusement, les bouchons autour de Roissy.

    A Gerberoy nous avons trouvé une ville très fleurie grâce à la saison bien sur mais surtout au peintre Henri Le Sidaner qui a su lui redonner vie et faire planter de nombreux rosiers. Cette ville médiévale fut longtemps l'objet de malheurs entre les diverses guerres (100 ans, religions, avec l'Espagne, …) car elle était une place forte abritant une importante garnison (2000 hommes), les épidémies, la Jacquerie, … C'est Henry IV qui, blessé non loin de là et bien soigné par ses habitants, lui confirma sont statut de « Ville » et mit fin à son aspect guerrier. La Révolution lui changea son nom en Gerbe la Montagne mais elle reprit pus tard son nom d'origine qui, comme le montre son blason, n'a rien à voir avec la royauté mais avec la richesse de ses terres à blé.

    Avec nos guides Gerboréenes nous avons déambulé parmi les jolies maisons anciennes sur les pavés bien inégaux des petites rues pentues et bordées de fleurs, visité l'église et admiré, de loin, le jardin de Henri Le Sidaner. Les photographes ont pu « mitrailler » à loisir toutes les beautés du site.

 

    L'heure tournant, Martin nous a conduit à Saint Germer de Fly (prononcer fli) pour un repas bien mérité. Là il passa le relais à Cédric (tout aussi bon conducteur) qui a assuré la suite de transport.

 

    L'après-midi, avec notre guide Gérémaroise, visite de l'abbaye d'abord l'extérieur avant de passer à l'intérieur de l'abbatiale pour terminer par la sainte chapelle. Nous sommes devenus incollables sur la vie de Saint Germer et de sa femme Domane, familiers de Dagobert et d’Éloi. L'ensemble monastique construit à « Flay » par Germer évolua beaucoup au fil des siècles, dépendant de l'évêché de Beauvais, et présente aujourd'hui plusieurs styles architecturaux du roman au gothique. Il possède entre autre de beaux vitraux qui sont malheureusement à rénover et une très belle rosace de 8 mètres de diamètre.

 

    La journée avançant nous sommes partis à Villers sur Auchy pour une dégustation de fromages locaux et de cidre, sans oublier quelques achats bien entendu. Nous avons pu apprécier les qualités de conduite de Cédric lorsqu'il a fallut pénétrer dans la ferme par un étroit portail. Faute de temps nous n'avons pas vu le film prévu.

 

    Le retour à Chennevières fut calme (pour certains une petite sieste fait du bien après cette dure journée) et tout le monde était très satisfait de cette journée.

 

Gilles Briaux

 

Prix :  69 €

Photos : pas avant mi-juin